Indemnité kilométrique vélo : les premiers résultats de l’expérimentation

Modifié le : 
26 fév 2016
Entre juin et novembre 2014, plus de 8.000 salariés d’une quinzaine d’entreprises ont pu bénéficier d’une indemnité kilométrique pour leurs trajets en vélo depuis leur domicile jusqu’à leur lieu de travail. Les premiers résultats de cette expérimentation, qui viennent d’être publiés par l’Ademe, sont plutôt encourageants.

Dans le détail, les entreprises volontaires ont octroyé une indemnité de 25 centimes net par kilomètre parcouru en vélo par leurs salariés, soit un coût de 40 à 43 centimes pour l'employeur en incluant les cotisations. Cette indemnité kilométrique n'était pas cumulable avec le remboursement des abonnements de transports collectifs pour le même trajet.

Des résultats encourageants

En effet, le nombre de pratiquants du vélo a doublé pour les trajets domicile-travail. De plus, un tiers de ces nouveaux adeptes a aussi utilisé la bicyclette pour faire ses achats ou pour ses loisirs. L’impact sur la santé est lui aussi important puisque le nombre de personnes ayant une activité physique insuffisante est réduit de moitié.

Petit bémol, le report modal observé s’est fait principalement depuis les transports publics, et non depuis la voiture. En effet, ces nouveaux cyclistes utilisaient à 54% les transports en commun, 19% la voiture particulière (sous forme de covoiturage) et 5% l’autosolisme.

Si l'argument financier est important pour les bénéficiaires, l'absence de stationnement sécurisé joue également sur le choix d’utilisation du vélo. Cette indemnité a donc un apport positif mais elle doit être accompagnée d’autres mesures en faveur du vélo, pouvant être mis en place dans le cadre d’un PDE – PDIE par exemple.

Témoignage

En Île-de-France, le groupe Valophis a participé à cette expérimentation.

Indemnité kilométrique vélo : les enjeux, les impacts

Publication
PDF icon Indemnité kilométrique vélo : les enjeux, les impacts
Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie