Les entreprises face au risque routier lié aux déplacements professionnels

Modifié le : 
26 fév 2016
Alors même que les accidents de la route sont la première cause de décès au travail (115 décès et 1 878 incapacités permanentes dénombrés en 2012), les entreprises sous-estiment le risque routier lié aux déplacements professionnels comme le démontre un sondage de l’Ifop pour MMA.

En effet, alors que parmi les sondés, un actif sur trois a déjà eu un accident, manqué d’en avoir un ou a été sanctionné durant un trajet professionnel, 39% de ces conducteurs mentionnent l’absence d’actions de prévention dans son entreprise.

Pourtant, ils en sont demandeur, 30 % des actifs souhaiteraient l’organisation d’une journée sur le thème de la prévention routière, 29 % une réduction des trajets professionnels et autant la mise en place de formations spécifiques.

Le risque routier est souvent complexe à appréhender car ses origines sont multifactorielles. Ainsi, l’environnement (météo, route,…), le véhicule (entretien,…), l’organisation du travail (horaires,…), mais aussi le conducteur lui-même (fatigue, stress,…) peuvent être en cause.

A travers les plans de déplacements, il est possible de mener une réflexion globale sur les déplacements au sein de l’entreprise et les conditions dans lesquelles ils sont réalisés. C’est la raison pour laquelle la mise en place d’un plan de déplacement fait partie des 12 propositions du Comité de pilotage pour la prévention du risque routier professionnel.

En Île-de-France, les entreprises de la Plaine Saint-Denis (93) se sont appropriés les enjeux liés à la sécurité des déplacements et les ont intégrés dans leur Plan de Déplacement Inter-Entreprises.