Les trois principes du PDM

Le plan de mobilité (PDM) ne doit pas en rester au stade de l’idée, et pour cela il doit s’appuyer sur 3 grands principes qui vont devenir les objectifs à atteindre, au fur et à mesure de sa mise en place.

Optimiser les déplacements

en ayant une vision claire des natures de trajets générés par la structure (salariés, visiteurs et logistiques) et en facilitant les solutions alternatives à la voiture particulière. En faisant, par exemple, la promotion du covoiturage ou des itinéraires cyclables, mais aussi en adaptant les horaires des salariés à ceux des transports en commun, en optimisant les livraisons.

Réduire les déplacements des salariés

...en leur proposant des solutions qui ne les obligent pas à faire de longs trajets pour se rendre à leur travail ou leurs différentes réunions.
C’est ainsi que le travail à domicile ou dans des bureaux partagés est favorisé. Pour raccourcir les déplacements, on peut aussi aider les employés à trouver un logement proche de leur activité professionnelle ou encore offrir des services sur le site de l’entreprise comme une crèche ou des commerces. Pour limiter les besoins de déplacements dans la journée, le développement des visioconférences peut aussi être encouragé.

https://www.iau-idf.fr/savoir-faire/nos-travaux/edition/coworkin-ile-de-france.html


Proposer des solutions innovantes, incitatives et financières 

Comme un remboursement supérieur à 50 % des abonnements aux transports collectifs ou le remboursement de tout ou partie d’un abonnement à des véhicules partagés ((autopartage, vélo en libre-service) la mise en place de stationnements vélos sécurisés, ou des aides à l’achat de vélo (à assistance électrique), télétravail, etc. Il faut faire preuve d’imagination et surtout d’écoute pour trouver des alternatives et complémentaires à la voiture individuelle solo et valoriser les personnes qui ont déjà choisi des solutions plus vertueuses.


Le référent PDM au sein de l’entreprise est le garant du respect de ces objectifs. Mais il n’est pas seul pour assurer cette mission, en effet, il peut s’appuyer sur des conseillers en mobilité.
Toutes ces solutions peuvent être combinées, agrégées pour que les personnes qui se déplacent quotidiennement en Île-de-France puissent organiser leurs déplacements autrement et améliorer ainsi leur qualité de vie, leur santé et leur impact sur l’environnement. Souplesse (presque quotidienne) et choix sont les maîtres mots qui doivent guider la réflexion commune aux acteurs concernés.