Evaluer pour pérenniser

Le PDM est maintenant lancé et les premières actions sont mises en œuvre. Les changements apparaissent, mais correspondent-ils à ce qui était prévu ? Dans le bon timing ? Quelques règles sont à appliquer pour être sûr que le PDM fonctionne bien et pour longtemps.

Suivre la mise en place du plan d’action

Le PDM n’est pas un sprint mais plutôt un marathon, dans lequel il faut durer … Le suivi du PDM doit donc être effectif dès la mise en œuvre du plan d’actions avec des indicateurs adaptés. En effet, il faut toujours faire preuve de pragmatisme : si le système de suivi est trop contraignant voire ambitieux, il risque d’être rapidement abandonné.
Les outils de suivi doivent être simples d’utilisation et facilement compréhensibles par tous. Ils sont communiqués lors de comités de suivi réunis régulièrement.
Ce comité est constitué des personnes référentes du projet, qui vérifient l’état d’avancement du PDM. Un responsable du suivi est désigné, il s’agit le plus souvent du chef du projet, qui a une vision globale de la démarche.
 

Evaluer, mais comment ?

Pour assurer le suivi, il faut mettre en place un système d’évaluation. Encore une fois, il faut que le fonctionnement soit simple et adapté à l’entreprise ou l’administration.
Les indicateurs sont définis le plus tôt possible, au moment de la décision du plan d’actions et permettent de suivre son évolution.

Ils ont trois fonctions principales :

  • Mesurer si les objectifs sont atteints
  • Vérifier la qualité de l’engagement des publics visés
  • Evaluer l’impact des mesures sur les cibles …

Là encore, privilégier les échanges avec le réseau pour adopter les bonnes pratiques dans ce domaine et faire évoluer les indicateurs.
 

Ne pas hésiter à réorienter les actions

Le comité du suivi surveille la mise en place du plan d’actions. Si les résultats ne sont pas conformes aux prévisions, il peut faire appel, pour avis, au conseiller en mobilité et au réseau pour réorienter certaines actions qui ne sont pas adaptées.

 

Revenir vers les salariés

Le PDM se construit avec les salariés, ce sont leurs changements de comportement qui permettront aux objectifs d’être atteints. Dès lors, il ne faut pas hésiter à revenir régulièrement vers eux, à organiser des ateliers pour qu’ils expriment leurs impressions sur le PDM, leurs souhaits de réorientation…