Les Français prêts à se déplacer autrement

Modifié le : 
10 jan 2017
Selon un sondage en ligne réalisé par OpinionWay pour France Nature Environnement, même si la voiture individuelle reste le mode de transport privilégié des Français, trois quarts d’entre eux souhaitent se déplacer autrement. Le plan de déplacements est un moyen d’accompagner les usagers dans cette transition vers des modes de transport alternatifs.

Les Français en déplacement

Le recours à la voiture individuelle est solidement ancré dans les habitudes des Français : 89% l’utilisent pour leurs déplacements habituels et 20% des Franciliens presque tous les jours. Avec les frais d’entretien et de carburant, se déplacer en voiture au travail sur un trajet moyen de 25 km revient à 400€ par mois.

Conscients du coût et de la pollution que représentent une automobile, 74% des français sont prêts à diversifier leurs modes de transport d’ici 2019. D’ailleurs, 52% combinent déjà plusieurs modes de transport : marche et/ou vélo + voiture ou transports en commun.

 

Le plan de déplacements : le passage à l’acte facilité

Un Plan de déplacements inter-entreprises peut être un moyen du passage de cette volonté vers des actions concrètes. Le covoiturage peut faire partie des solutions mises en place par le PDIE. Convivial et économique, le covoiturage professionnel réduirait de 4,14 % à 6,60 % les émissions de CO2 des transports selon le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer (MEEM).

Combiner les modes de transport pour différentes sociétés d’une même zone est une solution pour inciter les Français à passer à l’action. Ce mode de fonctionnement fondé sur le partage et le collaboratif est aussi une tendance lourde de ces dernières années et peut inciter les salariés à oublier l’autosolisme. La communication entre les différentes sociétés autour de ce thème fédérateur est une des solutions pour convaincre les derniers réfractaires que l’union fait la force.

La mise en place d’une flotte de vélos pour les salariés peut être décidée dans le cadre d’un PDIE. Cela donne droit, en plus, à des réductions d’impôts.

 

Pour plus d'information sur cette étude, vous pouvez lire le rapport complet “Le climat, la mobilité et nous”.